La Cour des Miracles


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Repentir, Expiation [Scénario-intervention libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cardinal de Therould
Cardinal
Cardinal
Cardinal de Therould


Feuille de personnage
Rang: Noble
Profession: Cardinal
Parti (pour les Miséreux): Royaliste
MessageSujet: Repentir, Expiation [Scénario-intervention libre]   Jeu 13 Mai - 12:19

Aujourd’hui, je dois flamboyer.

C’est ce que se disait le Cardinal de Therould en enfilant un à un ses vêtements de pourpre cardinalice. Les diacres autour de lui bourdonnaient .D’abord la soutane rouge, ensuite l’anneau de saphir. La Croix Pectorale fut mise sur sa poitrine avec un immense respect. Et enfin, le clou de son habillement, celui qui le faisait définitivement reconnaître comme un cardinal, le galero, ce chapeau rouge à larges bords avec ses houppes qui pendaient de chaque côté. On lui présenta une crosse qu’il prit après l’avoir baisé. Equipé de tous les instruments de son pouvoir, il put enfin parler au bon peuple de Paris.

Une minuscule procession partit, avec l’évêque de Paris en tête. Ils partirent des appartements du Cardinal pour aller à la galerie supérieure de la Cathédrale Notre Dame. C’était de là haut que le Cardinal s’adresserait à ses ouailles pour leur parler des derniers évènements en date.

Enfin l’extérieur. La hauteur du balcon était tout simplement vertigineuse, mais la balustrade en pierre protégeait suffisamment des chutes, à moins d’un acte malveillant, mais personne n’oserait. L’evêque dans sa soutane violette annonca d’une voix aussi forte qu’il put :

« Eminentissimus ac Reverendissimus Dominus Narcisse Sanctæ Romanæ Ecclesiæ cardinalis de Therould »


C’était ainsi qu’on annoncait le Cardinal, pas autrement. Peu importe que la racaille ne comprenne pas le latin. Le Cardinal s’approcha du bord avec son galero sur la tête et son saphir au doigt, puis écarta les bras pour réclamer l’attention. La foule remplissait le parvis, véritables lucioles attirées par la lumière de la cathédrale. Ils espéraient de l’Eglise qu’elle les sauvent, qu’elle intervienne auprès de Dieu pour calmer l’épidémie naissante, la Maladie si terrifiante. Le Cardinal n’allait pas les décevoir.

« Mes enfants,

Nous vivons des temps d’épreuve douloureuse, envoyées par le Ciel pour tester ses enfants et ne retenir que les plus méritants. La Maladie arrive, se répand, appelée par Satan en personne. Déjà les premières victimes sont constatées et bientôt, nous savons tous que nous en pâtirons tous. Les humeurs montent depuis la Cour des Miracles et remontent vers le cœur de Paris.

Tout ceci, c’est dû à nos fautes : Dieu, repoussé par nos péchés nous a abandonnés, laissant Satan seul maître de la ville. Mais mes enfants, ne perdez cependant pas espoir !

Repentez vous, bannissez le Malin de vos cœurs, une fois qu’il sera en dehors de Paris, la Maladie n’aura plus de raison d’être. Cessez vos activités, entamez des jeûnes, des veillées de prières, et peut être Dieu nous entendra-t-il et nous donnera les moyens de nous repentir. Mieux que cela, EXPIEZ vos fautes, ainsi la Peste n’aura pas à le faire. Si vous ne savez pas comment faire, vos prêtres le sauront, faites leur confiance.

L’Eglise ne vous abandonne pas. Moi-même, je prie nuit et jour pour votre salut, et je défends votre cause envers notre Divin Seigneur et sa mère la Vierge Marie, et je ne compte pas les efforts que je fais pour vous protéger. Les prêtres et les diacres sauront vous guider sur les chemins de la rédemption et du salut. Suivez et écoutez leurs préceptes.

Et surtout, surtout ne perdez pas de vue votre foi : dirigez vous vers cette cathédrale comme les navires se dirigent vers leur port. Face à cette tempête qui s’annonce, venez vous abriter sous les arches de Notre Dame. Le Seigneur empêchera la Peste de frapper sur le Sol Sacré.

Mes enfants, ne perdez pas espoir ! »


Le Cardinal cessa enfin son effort. Il était suant d’avoir autant crié pour se faire entendre. Sa pourpre portait par endroits des traces de transpiration. Mais il n’avait pas encore tout à fait fini.

« Tout ce que j’ai dit, n’hésitez pas à le dire aux autre, transmettez tout ceci à vos amis, vos frères, vos camarades, faites le circuler. Dites leur que ni le Seigneur, ni l’Eglise ne les abandonne. Le Salut viendra pour eux aussi. »

Cette fois il avait fini. Peut être n’aurait il pas dû inviter les boueux de Paris à venir dans la Cathédrale, mais la charité chrétienne l’exigeait. Et puis, d’ores et déjà, il avait invité de nombreux médecins compétents à venir sous son aile, et soigner les malades. Il les avait payés très grassement pour surmonter leurs peurs. S’il y avait un endroit où les malades avaient une chance d’être soignés, c’était là.

Le Cardinal put rentrer dans ses appartements, il avait parlé au nom du Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Repentir, Expiation [Scénario-intervention libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [intervention, Tribunes: Bouquet final [PV nakor +Libre]
» (F) Faye Marsay ♣ Anne Somerset ▬ scénario du forum [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cour des Miracles :: Développement :: La Rive Gauche :: La Cathédrale Notre Dame-
Sauter vers: